L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

L’ACMTS et Choisir avec soin forment un comité d’experts pour orienter les soins de santé après la pandémie

Publié le : 11 mai 2021
Type de résultat : Nouvelles

L’ACMTS et Choisir avec soin ont réuni un comité de cliniciens, d’experts des politiques et de représentants des patients ayant pour mandat de recommander aux systèmes de santé des mesures à prendre pour améliorer les soins à la population canadienne après la pandémie.

Le comité d’experts en soins de santé pour la période postpandémique est composé de leadeurs de toutes les régions du Canada aux expériences et aux points de vue variés, connaissant notamment la médecine de première ligne, le vécu des patients et des aidants, l’analyse des politiques, l’amélioration de la qualité et l’éthique. Ce comité établira des orientations en matière d’optimisation des ressources par les systèmes de santé dans le but d’effectuer au lendemain de la pandémie les tests et les interventions prioritaires les plus utiles aux patients.

La pandémie de COVID-19 a d’importantes répercussions sur les systèmes de santé canadiens. Elle entraine le report ou l’annulation d’interventions et de soins non urgents, d’interventions diagnostiques et de tests de dépistage, et de bon nombre d’interventions chirurgicales. Les dirigeants des systèmes de santé s’inquiètent aussi des nombreuses personnes malades qui n’ont toujours pas pu obtenir un diagnostic. Alors les activités cliniques reprendront leur rythme et s’intensifieront, les mesures visant à réduire les tests et les traitements inutiles ou de faible valeur pourront accélérer l’accès aux soins nécessaires.

Élaboration des recommandations

Essentiellement, ce projet permet d’engager une discussion exploratoire avec les représentants des patients, les cliniciens et les décideurs, de façon à déterminer lesquels des services et des interventions médicaux offrent une utilité clinique connue faible ou nulle, en vue de guider la prestation de soins de grande valeur quand la pandémie sera endiguée.

Choisir avec soin, avec des cliniciens experts, passe en revue les recommandations fondées sur des données probantes déjà émises au sujet de la pertinence de recourir à certains traitements, et prépare une présélection des traitements de faible valeur. Ensuite, le comité d’experts formulera des recommandations finales à l’intention des cliniciens et des décideurs. Un traitement doit remplir les conditions suivantes en vue de la présélection :

  • il est couramment pratiqué, peut avoir des effets néfastes, est plutôt fréquent et accapare d’importantes ressources;
  • il est associé à des secteurs où des interventions ont été reportées en raison de la pandémie ou à des secteurs qui comptent déjà des listes d’attente;
  • il risque d’exercer des pressions sur les effectifs et la capacité des systèmes de santé;
  • il s’inscrit dans les catégories de surutilisation établies par Choisir avec soin et l’Institut canadien d’information sur la santé.

Les résultats des travaux seront dévoilés à l’occasion du congrès annuel de Choisir avec soin, le 12 mai 2021, et publiés dans la Revue canadienne des technologies de la santé (Canadian Journal of Health Technologies, en anglais seulement) de l’ACMTS.

Membres du comité d’experts

  • Cindy Dumba, patiente partenaire, Choisir avec soin Saskatchewan
  • Sophie Ikura, directrice générale, Health Commons Solution Lab (Ontario)
  • Maggie Keresteci, directrice générale, Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé (Ontario)
  • Dr Ken Milne, urgentologue et médecin-chef, Association hospitalière de South Huron (Ontario)
  • Dr Paddy Quail, médecin de famille et directeur médical, Aide à la vie autonome, Services de santé de l’Alberta
  • Dre Susan Shaw, anesthésiologue et médecin en chef, Autorité de la santé de la Saskatchewan
  • Christy Simpson, professeure agrégée et directrice du Département de bioéthique, Université Dalhousie (Nouvelle-Écosse)
  • Dr Alex Singer, médecin de famille et directeur, Recherche et amélioration de la qualité, Université du Manitoba
  • Johanna Trimble, membre du public, Comité de gériatrie et de soins palliatifs, Doctors of BC (association des médecins de la Colombie-Britannique)
  • Dre Adina Weinerman, interniste et directrice médicale, Qualité et sécurité des patients, Centre de sciences de la santé Sunnybrook (Ontario)

Citations

« La COVID-19 a chamboulé la prestation des soins de santé dans l’ensemble du pays, et il est peu probable que nous retournions aux anciennes pratiques. Nous avons une belle occasion de transformer et d’améliorer nos façons de faire. Le renouvèlement des systèmes de santé, une entreprise complexe, nous offrira une chance exceptionnelle de revoir nos priorités. L’ACMTS est fière de collaborer avec Choisir avec soin et le comité à l’élaboration des orientations fondées sur des données probantes qui nous aideront à bien cibler les soins et les interventions procurant de véritables bienfaits pour les patients. »
 ~ Suzanne McGurn, PDG de l’ACMTS

« Les services de santé, déjà très sollicités, devront surmonter des obstacles de taille pour remédier aux problèmes de retards considérables et d’interventions annulées. En partenariat avec l’ACMTS, cet examen des recommandations nous donnera une bonne idée des moyens dont nous disposons. Nous pourrons ainsi consacrer les ressources limitées en soins de santé aux mesures les plus utiles aux patients et à la population en général. Choisir avec soin est fière de voir ses recommandations, élaborées par des associations nationales de professionnels de la santé, jeter les bases de la transformation des systèmes de santé. »
 ~  Dre Wendy Levinson, présidente de Choisir avec soin

En bref

  • Un article (en anglais) publié récemment dans le British Medical Journal révélait que seulement 5 % des patients atteints de lombalgie ont besoin d’examen d’imagerie. Chez 90 % à 95 % d’entre eux, rien n’indique une cause complexe et il existe de simples moyens de maitriser le problème, comme la physiothérapie, l’exercice ou le soulagement de la douleur.
     
  • La pandémie de COVID-19 a fait craindre des pénuries de produits sanguins (article en anglais). Dans cette perspective, de nombreux hôpitaux ont accéléré les mesures visant à réduire le nombre de transfusions inappropriées de globules rouges afin de préserver l’accès à cette précieuse ressource pour les besoins les plus pressants.
     
  • Les cliniciens de soins primaires nous invitent à revoir les priorités d’examen de dépistage chez les patients à faible risque et à miser sur les examens les plus utiles à intervalles optimaux.
     
  • On a observé une baisse marquée de la fréquentation des urgences (article en anglais) pendant la pandémie. Certains établissements ont opté pour l’ajout de consultations virtuelles en réponse aux besoins urgents. Cette méthode permet aux cliniciens et aux patients d’éviter les radiographies et les examens d’imagerie qui ne sont pas nécessaires en cas de blessure ou de lésion courante, une entorse de la cheville ou une légère commotion cérébrale, par exemple.
     

L’ACMTS

L’ACMTS est un organisme indépendant sans but lucratif financé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada (à l’exception de celui du Québec) qui fournit aux décideurs du secteur de la santé canadiens des conseils fiables et impartiaux ainsi que des renseignements fondés sur des données probantes au sujet de l’efficacité des médicaments et des autres technologies de la santé.

Choisir avec soin

Choisir avec soin agit comme porte-parole national pour la réduction des examens et des traitements inutiles en santé. Sa campagne a pour rôle de favoriser le dialogue entre les médecins et leurs patients au sujet des choix judicieux et efficaces. Choisir avec soin est dirigée par une équipe de cliniciens et de personnel à l’hôpital St. Michael, à Toronto et à l’Université de Toronto, en collaboration avec l’Association médicale canadienne.